[TEST] Resident Evil Village Gold Edition : Les ombres de Rose

Conclusion

Les ombres de Rose est un épisode narratif satisfaisant et propose un retour aux sources fort bienvenu qu'il serait dommage de louper pour les fans. Si la durée de vie peut sembler minimaliste, elle se justifie par un prix attractif difficilement contestable. Concernant l’arrivée de la nouvelle vue pour Village, elle permet de vivre l’histoire sous un angle nouveau et dans les grandes lignes, c’est une bonne idée, même si nous aurions aimé plus de travail côté cinématique.

Annoncé en grandes pompes lors d’un showcase dédié, l’épisode narratif , les ombres de Rose, n’a désormais plus de secret pour nous. Et à l’aube de la sortie du remake très attendu de Resident Evil 4, il est légitime de se demander si cet épisode supplémentaire se justifie ou non.

DLC testé sur PS5 à partir d’un code fourni par l’éditeur

« Le test est consacré au DLC de Resident Evil Village, un paragraphe aborde la nouvelle vue pour le jeu d’origine en fin de test »

16 ans plus tard…

Et oui, l’histoire de les ombres de Rose se déroule 16 ans après les évènements tragiques de Resident Evil Village. L’histoire d’Ethan est derrière nous et il est grand temps de découvrir pourquoi Rose fût un personnage aussi important dans Village. La jeune fille dispose de pouvoirs qu’elle ne désire pas et cherche à s’en débarrasser. C’est alors qu’une connaissance du nom de « K » va lui proposer une solution et, évidemment, rien ne va se passer comme prévu. Rose se retrouve propulsée dans le château de Lady Dimitrescu où la moisissure omniprésente est une réelle menace. L’histoire de ce DLC est plutôt riche et propose même quelques rebondissements. Aussi nous n’en dirons pas plus à son sujet. Vous comprendrez. 

[TEST] Resident Evil Village Gold Edition : Les ombres de Rose

Un retour aux sources ?

Annoncé comme le contenu épisodique le plus long de la licence par Capcom, l’histoire de Rose est aussi une bonne façon de renouer avec le côté survival de la saga. Ici point d’armes à tous les étages, c’est avec un pistolet que Rose va devoir tenter d’éviter au maximum les assaillants du jeu pour économiser ses munitions. Car oui, en mode normal, les munitions n’abondent pas, on en retrouve, mais pas suffisamment pour affronter chaque adversaire. Il va falloir être économe et c’est une bonne chose.

Qui dit Resident Evil, dit énigmes, et là encore il est indispensable de réfléchir face aux quelques énigmes qui ponctuent l’aventure. Si elles ne sont guère difficiles, elles apportent un temps calme durant la partie et permettent par moment de se poser un peu. Concernant le bestiaire, il n’est pas spécialement bon et on retrouve un seul et unique type d’ennemi qui, de plus, est assez lent.  

Cependant, s’il est assez aisé de l’éviter, il ne faut pas pour autant négliger les dégâts reçus en cas de contact. Il est toujours possible de se soigner en cas de coup dur, et évidemment l’exploration est récompensée. Soit en munitions, soit en outils de fabrication. Globalement, en étant attentif et prudent, il est possible de finir l’épisode d’une traite sans subir de game over

[TEST] Resident Evil Village Gold Edition : Les ombres de Rose

Cette remarque ne vaut que pour le mode normal et facile bien évidemment. La construction du jeu rappelle donc, avec de très gros guillemets, Resident Evil premier du nom. On vagabonde d’une pièce à l’autre, à la recherche de clés, d’items pouvant éventuellement aider dans la progression. Rien de bien incroyable en soit. Petite précision, s’il est possible avec la gold edition de Resident Evil Village de jouer l’aventure d’origine à la troisième personne. L’aventure de Rose ne propose pas de vue à la premiére personne. 

L’aventure est jouable uniquement en vue à la troisième personne, ce qui laisse entendre que ce DLC ne sera pas jouable en réalité virtuelle lors de la sortie du PSVR2. Un choix curieux qui semble simplement signifier que Capcom en a fini avec la vue fps pour sa franchise. 

RE Engine

Visuellement, pas de grands bouleversements, le jeu tourne sur le même moteur que Village et reprends une bonne partie des assets. L’aventure est extrêmement fluide et visuellement c’est superbe. Les temps de chargement sont toujours inexistants et la prise en charge de la DualSense similaire à celle de Village. Il n’y a pas de changements dans les grandes lignes, mais on reste cependant rassuré vis-à-vis de la fluidité du jeu qui ne faiblit jamais. 

Côté bande-son, pas de grands changements non plus, les thèmes entendus ne semblent pas inédits et le doublage français fait clairement le job. On est de nouveau face à quelque chose de très carré et c’est toujours agréable de voir autant de soin apporté à la localisation d’un jeu.

[TEST] Resident Evil Village Gold Edition : Les ombres de Rose

Un épilogue concluant ?

Très clairement, ce DLC narratif vient clôturer la saga de la famille Winters, qu’on ne devrait, sauf surprise, ne plus revoir dans la licence. Les ombres de Rose est une aventure narrative qui mise sur l’exploration et la survie, rien à voir donc avec le jeu d’origine. Niveau durée de vie, nous avons terminé le chapitre en 2h58, ce qui est au final assez court. Mais il faut prendre en compte le tarif proposé, qui lui est très attractif. 

Au revoir Ethan …

Autre ajout de cette Gold Edition, c’est la possibilité de jouer l’intégralité de l’épisode Village en vue à la troisième personne. Une vue longtemps réclamée par de nombreux fans. Elle débarque donc dans cet épisode et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle est plutôt réussie

[TEST] Resident Evil Village Gold Edition : Les ombres de Rose

Cette nouvelle vision du titre change pas mal la donne, principalement lors des affrontements où il est plus simple de voir nos adversaires arriver. Autre point important, l’angoisse proposée par l’expérience de base nous a semblée un poil moins importante. On pense à la maison Beneviento, où la créature qui hante les lieux nous semble d’un coup, moins menaçante. 

Choix surprenant concernant les séquences cinématiques, elles restent à la premiére personne. Ce qui impose des changements de plans assez régulier lors de certains passages. Et il faut avouer qu’on sent clairement lors de ses moments que cette nouvelle vue a été intégrée un peu à la va vite

Dernier point concernant cet ajout, non, il n’est toujours pas possible de savoir à quoi ressemble Ethan, même en bougeant la caméra. Son visage restera dans l’ombre, un choix curieux, comme si Capcom n’assumait pas ce personnage.

Recent articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

[TEST] Resident Evil Village Gold Edition : Les ombres de RoseLes ombres de Rose est un épisode narratif satisfaisant et propose un retour aux sources fort bienvenu qu'il serait dommage de louper pour les fans. Si la durée de vie peut sembler minimaliste, elle se justifie par un prix attractif difficilement contestable. Concernant l’arrivée de la nouvelle vue pour Village, elle permet de vivre l’histoire sous un angle nouveau et dans les grandes lignes, c’est une bonne idée, même si nous aurions aimé plus de travail côté cinématique.