[TEST] The Legends Of Heroes: Trails From Zero (PS4)

Conclusion

The Legends Of Heroes : Trails From Zero n’est pas un mauvais RPG, c’est même tout le contraire. Les combats sont dynamiques et la musique fantastique. Avec son histoire aux enjeux politiques, le jeu tiendra en haleine les fans de la licence et en dépit de quelques incompréhensions (l’absence de localisation française ou le manque de soins mis en œuvre pour le portage PlayStation 4) il demeure un bon RPG, mais ne va pas au-delà.

Sortit au Japon il y a déjà quelque temps, The Legends Of Heroes : Trails From Zero s’apprête à frapper le marché occidental sur console et PC. Localisé dans un premier temps par un groupe de fans nommé Geofront, c’est cette traduction qui servira de base à la localisation officielle du jeu. Sortit à l’origine sur PSP en 2010, Trails From Zero est un jeu très apprécié, reste à voir si ce portage PlayStation 4 répond enfin aux attentes des joueurs.

Jeu testé sur PS4 à partir d’une version fournie par l’éditeur

The Legends Of Heroes: Trails From Zero, bienvenue à Crossbell

Se situant juste après les événements de Trails In The Sky The 3rd, l’histoire de The Legends of heroes : Trails From Zero prend place dans l’état de Crossbell où deux clans revendiquent la souveraineté du royaume. C’est alors que nos jeunes héros vont tout faire pour rétablir l’ordre et la paix en Crossbell. Nous aurions pu détailler avec plus de précision le synopsis du jeu, mais il est préférable, comme tout RPG, de le découvrir par soi-même.

Il suffit juste de savoir que Trails From Zero est un RPG extrêmement volubile et que les premières heures sont avares en informations, aussi est-il préférable de vivre ces événements sans le moindre spoiler narratif.

Mélange des genres

The Legends Of Heroes: Trails From Zero est un RPG japonais très classique, son système de combat est situé à mi-chemin entre le tour par tour et le tactical. Il est possible de se déplacer sur la map pour tenter de prendre les adversaires à revers ou encore pour permettre de se soigner. Il est aussi possible d’effectuer une attaque de zone avec l’ensemble de son équipe pour faire un maximum de dégâts.  Le tout sans décaler le tour de nos alliés.  C’est un système qui fonctionne plutôt pas mal et couplé à la possibilité d’accélérer les combats (et globalement la vitesse du jeu) rends le farming moins laborieux.

Dans les faits, le jeu se joue très bien, chaque action est claire et il n’y a pas besoin d’aller trifouiller dans les menus pour comprendre le bon fonctionnement du système de combat. Et s’il manque d’un brin d’originalité, il se révèle plaisant et c’est bien là le principal.

Et en dehors des combats ?

Extrêmement classique dans sa proposition, Trails From Zero ne révolutionne en rien le genre et il n’en n’a jamais eu la prétention. La structure du jeu est basée sur une succession de chapitres eux-mêmes divisés en jours. Chaque jour verra des missions secondaires et une mission principale qui permettra de progresser dans l’histoire.

L’histoire et les personnages sont assez plaisants, mais à condition d’avoir un bon niveau en anglais, car oui Trails From Zero n’est pas localisé en Français (et ce n’est pas son seul défaut, mais j’y reviens plus tard). Et vu le nombre de dialogues présents dans le jeu, un bon niveau d’anglais est impératif afin de bien comprendre l’histoire. L’absence de localisation est vraiment dommage, surtout quand on sait qu’initialement le jeu est sorti il y a plusieurs années.

Le point sur la version PlayStation 4

Trails From Zero n’est pas sorti que sur PlayStation 4, le jeu est disponible aussi sur PSP, PlayStation VITA, PC et Nintendo Switch. La version PS4 dispose d’un rendu visuel en deçà de la version Switch, la faute à des textures floues, que ce soit sur les sols, murs et autres panneaux de directions présents dans le jeu. Même constat pour les sprites qui bénéficient d’une résolution moindre.

Dans les faits, ça ne change absolument rien à l’expérience proposée par le jeu, mais on reste cependant surpris de voir à quel point l’opus PlayStation 4 a manqué de soins. Et si on cumule ça avec l’absence de localisation française, il devient difficile de recommander l’achat du jeu sur la plateforme de Sony. Évidemment, ce genre de détails n’empêchera pas le fan de la franchise de se jeter corps et âme dans l’aventure, mais il est de notre devoir de vous le signaler.

S’il ne brille pas par sa technique, c’est totalement l’inverse sur la bande-son proposée par le jeu avec des musiques fantastiques et la qualité du doublage japonais. Le jeu dispose d’une durée de vie gargantuesque et demandera du temps, beaucoup de temps pour être bouclé. L’histoire, bien qu’un peu confuse, reste assez plaisante à suivre. Reste que pour quelqu’un qui n’a jamais joué aux précédents épisodes (comme moi par exemple), prendre le train en marche peut s’avérer compliqué.

Pour quels joueurs ?

Il est évident que le jeu est à recommander aux amateurs de la franchise. Cependant, en dehors de cette catégorie de joueur, Trails From Zero est un rpg aux mécaniques old school et il risque d’en frustrer plus d’un à cause de sa linéarité. Reste que le jeu propose plusieurs modes de difficulté et qu’il est possible d’accélérer la vitesse pendant les combats mais aussi lors des phases d’exploration rendant la progression moins laborieuse.

Recent articles

Marko
Maître des lieux. Développeur le joueur, joueur la nuit, mais surtout expert en bons plans

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici