[TEST] de Battlefield 2042 (PS5)

Conclusion

C’est une expression un peu vieillotte, mais elle résume parfaitement l’expérience de Battlefield 2042 : mi-figue, mi-raisin. À vouloir faire trop grand, Dice c’est peut-être un peu perdu dans son All-Out Warfare, mais a d’un autre côté pondu l’un des meilleurs modes de la franchise avec Portal. Et puis même si on y passe qu’une petite poignée d’heures, le mode solo manque cruellement et aurait pu être la petite friandise qui finalement manque beaucoup au jeu.

Après quelques petites années d’absence, la licence mythique de Dice est de retour avec Battlefield 2042. Un jeu exclusivement tourné vers le multijoueur qui peine à convaincre malgré le gigantisme de sa proposition.

Jeu testé sur PS5 à partir d’une version fournie par l’éditeur

Pas de solo, pas de solo…

Alors qu’ils nous avaient habitué à l’inverse ces dernières années, Battlefield 2042 ne propose pas de mode solo. Ce qui est sacrément dommage même si 99% des joueurs achètent un jeu de la licence pour ses joutes en ligne et ses guerres à grande échelle plutôt qu’autre chose. Pour autant, un mode solo n’en reste pas moins une excellente entrée en matière, une vitrine pour les joueurs qui auraient encore quelques doutes pour passer à la caisse et surtout ça laisse le champ libre à Call of Duty Vanguard qui arrive à assurer sur les deux plans. D’autant plus que Battelefield 2042 est vendu au prix fort avec un Pass qui n’hésite pas à regarder droit dans les yeux votre porte-monnaie.  

Guerre Totale

Vous l’aurez donc compris, si vous achetez Battlefield 2042, ce n’est pas pour vous embarquer dans quelques heures d’un solo grandiloquant, mais dans des modes de jeu en ligne qui vise maintenant le gigantisme. Mais avant d’aller plus loin, sachez que le jeu est divisé en trois parties bien distinctes. La première, All-Out Warfare, c’est ce que nous avait habitué la série jusqu’ici avec des affrontements dans des cartes gigantesques jusqu’à 128 joueurs sur PS5. Ici, on a le droit à deux modes : Conquête et Percé. Le premier consiste à capturer des zones sur la carte tandis que le second demande à une équipe de faire une percée pendant que les autres doivent les empêcher d’avancer. Deux modes diablement efficaces qui sont toutefois entachés par une pelletée de bugs, des cartes qui manquent cruellement de verticalité ainsi qu’un gigantesque brouah ambiant. Faire la guerre à 128 joueurs, ça a de quoi être amusant, mais ça devient vite compliqué quand tout le monde fait n’importe quoi, qu’on voit différents types de véhicules passer dans tous les sens et qu’on se fait shooter par des snipers dans des cartes vastes et définitivement trop plates. Un peu comme dans la majorité des jeux en ligne, l’expérience dans Battlefield 2042 varie énormément d’une partie sur l’autre. Il en va bien évidemment de la discipline des joueurs et de la robustesse des serveurs pour ne pas se prendre une avalanche de bugs.

Un portail sur le passé

Pour les joueurs qui souffriraient trop de l’absence d’un mode solo, ils pourront toujours se rabattre sur la Hazard Zone. Ici, le but du jeu est de réaliser des missions à plusieurs. Un mode de jeu plutôt sympathique, mais pas assez engageant pour qu’on y passe ses soirées. Ça manque de corps, d’intérêt et on a surtout très vite l’impression d’en avoir fait le tour. Et là encore, si y jouer avec ses amis peut être très amusant, le faire avec des inconnus peut facilement tourner au vinaigre. Mais passons, Battlefield 2042 a un très bel atout dans sa manche avec le mode de jeu Portal, de très loin la plus grande réussite du titre de Dice. Un mode idéal pour ceux qui souffriraient un peu de nostalgie à l’égard des vieux épisodes de la série. En gros, par l’intermédiaire d’un portail sur un site web, vous avez la possibilité de créer vos propres modes de jeu en utilisant les assets des précédents volets. En gros, Dice a mis en place un système de Mod accessible même pour les consoles. C’est un petit plaisir à concevoir ses propres expériences, mais c’est surtout très plaisant de jouer aux créations des joueurs les plus talentueux. De quoi retrouver la fougue d’un Bad Company, mais avec des soldats de la seconde guerre mondiale. Vois aurez beau prendre le jeu par n’importe quel bout, Portal est de très loin le meilleur mode et surtout celui où vous passerez le plus clair de votre temps.

Recent articles

Marko
Marko
Maître des lieux. Développeur le joueur, joueur la nuit, mais surtout expert en bons plans

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

<!-- wp:paragraph --> <p>C’est une expression un peu vieillotte, mais elle résume parfaitement l’expérience de Battlefield 2042 : mi-figue, mi-raisin. À vouloir faire trop grand, Dice c’est peut-être un peu perdu dans son All-Out Warfare, mais a d’un autre côté pondu l’un des meilleurs modes de la franchise avec Portal. Et puis même si on y passe qu’une petite poignée d’heures, le mode solo manque cruellement et aurait pu être la petite friandise qui finalement manque beaucoup au jeu.</p> <!-- /wp:paragraph -->[TEST] de Battlefield 2042 (PS5)