[TEST] Final Fantasy VII Remake

Conclusion

Malgré quelques vilaines textures et l’archaïsme de certaines mécaniques de jeu, Final Fantasy VII Remake est une franche réussite ! Entre sa réalisation splendide, son système de combat complètement fou et sa mise en scène grandiloquentes, Square Enix a réussi le pari de mettre au gout du joueur un mythique tout en conservant ces fondamentaux. On a maintenant hâte de découvrir la suite, mais il va falloir attendre. Longtemps. Trop longtemps

Véritable madeleine de Proust pour toute une génération de joueurs, Final Fantasy VII est sans doute le jeu qui aura suscité le plus de fantasmes auprès de ses fans. Ce qui a de quoi expliquer les hurlements de la foule lorsque Final Fantasy VII Remake a été dévoilé en 2015 lors d’un E3 que nombreux sont ceux à qualifier d’historique. Un jeu qui passe enfin de rêve à réalité et qui, malgré ses nombreux défauts, se hisse à la hauteur du jeu originel en plus de s’imposer comme l’une des plus belles relectures d’un jeu vidéo.

Jeu testé à partir d’une version fournie par l’éditeur

Ce n’est que le début

On y est. Enfin. 23 ans après la sortie de l’épisode originel, les joueurs et les fans de la première heure ont enfin droit à leur remake de Final Fantasy VII. Un remake qui au fil des années était passé au statut de chimère avant d’être fièrement annoncé par Sony lors de leur « mythique » conférence pré E3 de 2015. Pour autant, la promesse n’est pas véritablement tenue. Du moins, celle que les joueurs non avertis pourraient se faire. En effet, si vous avez loupé l’information ou que vous n’avez pas lu la toute petite mention qu’on peut trouver au dos de la boite, Final Fantasy VII Remake n’est que la première partie d’un projet très ambitieux de la part de Square Enix. Ne vous attendez donc pas à revivre tous les évènements de FF VII car le jeu se concentre uniquement sur ce qui se passe à Midgar. Pour le reste, il faudra prendre son mal en patience. Car de ce côté-là, il faut reconnaitre que l’avenir est assez flou.

test de final fantasy VII remake

Une vraie relecture

À l’image de ce qu’a pu faire Capcom avec ses deux derniers remakes de Resident Evil, Final Fantasy VII Remake n’est pas qu’un simple copié collé du jeu d’origine avec des graphismes remis au gout du jour. On peut même dire que ce n’est pas le même jeu tant Square Enix a opéré une relecture de son œuvre tant sur le fond que sur la forme. La trame scénaristique reste bien évidemment la même, on incarne toujours Cloud Strife, un ancien soldat devenu mercenaire, qui rejoint le groupe d’écoterroristes Avalanche pour combattre la Shinra et ainsi préserver les ressources naturelles de la planète. D’ailleurs, le jeu s’ouvre exactement de la même façon et il n’est pas impossible que la chair de poule envahisse une grande majorité des joueurs lors de cette séquence d’introduction. Pour le reste, la structure est différente et le jeu n’est pas articulé de la même façon. Déjà, comme le jeu ne se concentre que sur ce qui se passe à Midgar, le récit devient nettement plus dense, plus détaillé et avec une grosse emphase sur les personnages. Ça permet aux joueurs de voir l’histoire sous un nouvel angle et surtout de redécouvrir et même découvrir des personnages qui étaient jusque-ici parfois anecdotiques. Mais là où Final Fantasy VII Remake bouleverse véritablement sa formule, c’est dans son système de combat dynamique.

test de final fantasy VII remake

Tifa la boulangère

Bien qu’un mode « classique » soit disponible pour contenter les nostalgiques ou les joueurs récalcitrants, Final Fantasy VII Remake abandonne le tour par tour pour un système de combat dynamique. Le jeu s’inscrit ainsi dans la continuité de ce qui a été fait avec FF XIII et FF XV pour un résultat d’une rare efficacité. On part sur des affrontements avec maximum trois personnages dans l’équipe, on attaque les ennemis en temps réel et on a la possibilité de switcher très rapidement entre les personnages. De quoi rendre les affrontements incroyablement pêchus en plus de varier les plaisirs. Car s’il est très agréable de rétamer des soldats de la Shinra avec la longue épée de Cloud, on ne boude pas son plaisir à utiliser la mitraillette de Barret, et mettre des pains avec Tifa est incontestablement jouissif. Pour le reste, chaque personnage possède une barre d’ATB, qui augmente avec le temps et au gré des attaques portées, afin d’utiliser un objet (grenade, potion etc.), une compétence ou encore lancer un sort. Chacune de ces actions pouvant être exécutée de concert afin de maximiser les dégâts. Concernant les sorts et autres joyeusetés pyrotechniques, les matérias et les invocations sont bien évidemment de la partie et amènent une dimension stratégique aux combats. En effet, chaque boss qu’on est amené à rencontrer possède ses forces et faiblesses et nous obligent à nous adapter en permanence pour trouver la faille et la bonne combinaison de matéria. Et selon le mode de difficulté choisi, il y a même de quoi bien se casser les dents avant de trouver la bonne formule. D’une manière générale, le système de combat de Final Fantasy VII Remake est efficace, grisant et très agréable, même contre de simples mobs. Mais tout n’est pas parfait pour autant. Les combats en hauteur contre des ennemis volants cassent la fluidité de l’action, le lock des ennemis n’est pas forcément pertinent et il arrive que la caméra parte complétement en vrille. De quoi s’emmêler les pinceaux, surtout contre certain boss où le combat peut parfois s’éterniser. Pour autant, malgré ces quelques défauts, le système de combat n’en reste pas moins excellent et parvient à conserver des mécanismes de l’épisode d’origine avec une insolente efficacité.

test de final fantasy VII remake

Un archaïsme agaçant

Comme l’était déjà la version originale de 1997, Final Fantasy VII Remake est un jeu linéaire. Ce qui n’est pas véritablement un problème en soi car l’intérêt du jeu ne réside pas dans l’exploration, mais dans son système de combat et l’aventure que vivent nos héros. Non, le véritable problème de ce remake réside plutôt dans l’archaïsme de certaines mécaniques de jeu qui nous renvoie plus de 10 ans en arrière. Comme la façon dont sont implémentées les quêtes annexes, comme une vulgaire checklist à compléter ou non avant de passer à la suite. Comme le manque de liberté dans les déplacements où un vulgaire plot nous empêche d’aller dans une zone qui semble accessible. Comme ces énigmes lourdingues, rudimentaires et complétement ringardes. Ou encore comme la façon dont la progression est sans cesse balisée. Car il n’y a rien de plus agaçant que d’avoir des indications pour sauter par-dessus un muret, monter sur une échelle ou passer derrière un container alors qu’on évolue dans un long couloir de quelques petits mètres de large. Le jeu aurait gagné à être plus organique, moins dirigiste et avec des quêtes annexes qui se fondent autour de la trame principale. Il en va de même pour le rythme de jeu où la fluidité est aux abonnées absentes avec de longs passages où il ne se passe rien de très intéressant avant d’en prendre plein la gueule avec un enchainement de scènes anthologiques. Pour ce qu’il a à proposer, le jeu est finalement un peu trop long et aurait sans doute dû raccourcir sa durée de vie pour nous offrir un rythme de jeu plus maitrisé. Et pour un jeu qui se termine entre 30 et 40 heures de jeu, ça n’aurait pas été un scandale de le raboter de quelques heures.

Beau comme un Chocobo

Comme vous pouvez le voir sur les images qui habillent ce test, Final Fantasy VII Remake est un jeu tout simplement magnifique. Aussi bien techniquement qu’artistiquement. De quoi filer des frissons à tous les joueurs qui ont bâti un imaginaire autour du jeu à la fin des années 90 et qui découvrent aujourd’hui l’immensité de Midgar et les gigantesques plateaux qui surplombent des bidonvilles pleins de vie. Et le choc est d’autant plus brutal lorsqu’on repense aux cinématiques de FF VII, une qualité d’image qu’on jugeait à l’époque inatteignable et qui sont aujourd’hui balayé d’un simple revers de la main. Le jeu fourmille de détail, les animations sont fluides et les personnages magnifiquement modélisés.  Ce qui n’empêche pas au jeu de pêcher dans la finition. Vous l’avez sans doute vu passer sur le net, mais toutes les textures n’ont pas eu le droit au même soin et il arrive de tomber sur des choses dignes d’une PS2 en début de vie. On ne vous parle pas de la douche froide lorsqu’on infiltre un réacteur de la Shinra en pleine nuit et que la ville en contrebas n’est qu’une vulgaire image en png de basse qualité. Mais bon, dans le feu de l’action, on passe outre et on se laisse porter par un jeu qui n’en reste pas moins splendide et avec une bande-son incroyable. Qu’on soit en train de papoter avec un PNJ, en train d’explorer une décharge ou en plein combat, le jeu est un petit bonheur pour les oreilles avec des morceaux parfaitement revisités. De quoi jouir d’une certaine fraicheur tout en stimulant la fibre nostalgique qui d’ailleurs opère dès l’écran titre avec une douce mélodie à vous en filer des frissons.

test de final fantasy VII remake

À quand la suite ?

Bien qu’il ne s’agisse que de la première partie, Final Fantasy VII Remake fonctionne parfaitement comme un jeu à part entière. Il reste bien quelques petites interrogations ici et là, mais on n’a pas l’impression qu’il manque quelque chose, on ne reste pas sur sa faim hormis celle d’aller explorer d’autres horizons. Avec Final Fantasy VII Remake, Square a fait un travail remarquable et a donné une nouvelle vie à un jeu qu’on ne vivait plus qu’à travers de vieux souvenirs. C’est un plaisir de se balader dans les rues du Wall Market en pleine nuit ou de lever les yeux au ciel pour admirer quelque chose qui n’était jusqu’alors simplement suggéré par quelques pixels. Aussi, c’est immense plaisir de découvrir plus en détails des personnages comme Jessie, Biggs ou encore Wedge, qui viennent donner plus d’épaisseur et de consistance à un scénario très bien écrit et parfaitement mis en scène. Reste maintenant à savoir ce que Square Enix nous réserve pour la suite. Est-ce qu’ils vont rester sur la même idée ou est-ce qu’ils vont changer de formule ? Quoi qu’il en soit, il va falloir s’armer de patience et attendre encore quelques années pour avoir une réponse à nos questions.

test de final fantasy VII remake

Acheter Final Fantasy VII Remake au meilleur prix

Derniers articles

Les jeux PlayStation Plus de décembre 2020

Tous les mois, une fournée de jeux sont offerts pour les abonnés au PlayStation Plus. Découvrons la liste des jeux pour le...

PS5 : Liste des bugs et problèmes remontés par les joueurs

Si le lancement de la PS5 a été un véritable succès, provoquant même le crash de nombreux sites de vente en ligne,...

Cyberpunk 2077 : 10 minutes de gameplay sur Xbox Series X

Bien qu'on parle trop souvent de Cyberpunk 2077 pour annoncer un nouveau retard, CD Projekt RED tente d'apaiser l'attente des joueurs avec...

PS5 : le SSD interne de la console est-il suffisant ?

Peu importe la version de la console que vous choisirez, la PS5 est équipée d'un disque dur SSD interne de 825 Go....

PS5 : mais c’est quoi le Ray Tracing ?

Avec l'arrivée imminente de la PS5 et de la Xbox Series X déjà en place, on ne fait plus que parler du...

Test de Dirt 5 sur PS4 Pro

Alors que la série s’était tournée vers de la simulation pure et dure, Codemasters a décidé d’opérer plus qu’un retour aux sources...
Marko
Maître des lieux. S'il y a des bugs, c'est de ma faute !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here