Test de Maneater sur Switch

Conclusion

Vous pouvez constater que Maneater à quelques petits points noirs mais rien de grave. Le jeu est très sympa à jouer avec son originalité scénaristique et ses graphismes assez jolies pour la Nintendo Switch.A 39.99 euros, Maneater sera votre jeu de l'été entre deux séances de baignades. Mais attention car il guette.

Sorti le 22 Mai sur PC, PS4 et Xbox One, Maneater revient dans une version portative sur Nintendo Switch. Ce jeu est développé par le studio Tripwire Interactive. Son concept est assez simple et original. On vous demande d’incarner un requin dans une aventure pleine d’eau, de sang et de carnage. Est-ce que ce titre sera le jeu a emporter sur les plages cet été ? La réponse de suite dans ce test.

Jeu testé sur Switch à partir d’une version fournie par l’éditeur.

Baby Shark toudoudoudou….

Comme la célébre chanson pour enfant, vous incarnez un petit squale dans sa quête vengeresse. Mais d’abord revenons au début de cette histoire. Maneater est une émission TV présentée par Scally Pete. Il n’a qu’un rêve, chasser et tuer le monstre qui l’a privé de son père. Le jeu démarre à cet instant, vous vous retrouvez donc à jouer une femelle requin bouledogue dans un tutoriel d’une dizaine de minutes assez simple. A la fin de cette séquence, Pete vous capture et vous éventre afin d’y extraire votre progéniture. Ce petit requin tout petit et tout mignon, dans un moment d’amour, profite de la non vigilance du pêcheur pour lui arracher son bras et prendre la fuite. Vous serez ce petit squale et votre but sera de vous venger.

Petit poisson deviendra grand

Vous débutez avec ce bébé niveau 1. Au fur et à mesure des missions, vous le développerez afin de gagner en taille et en force( et accessoirement en niveau). Il ne faut pas oublier que nous sommes face à un action-RPG. Donc quand vous attaquez, vos ennemis perdent des points de vie mais attention des attaques manquées peuvent se glisser lors d’un affrontement. Et je préfère vous le dire de suite, il est impossible de gagner contre un ennemi avec un niveau beaucoup plus élevé que vous. Comme dans tout bon RPG, en développant votre requin, vous allez débloquer des compétences qui influent directement votre façon de jouer (Morsures eléctriques, dégats supplémentaires sur les bateaux…). C’est à vous d’adapter ces compétences aux ennemis à affronter.

Maneater est-il une surprise ?

La surprise vient de l’originalité du jeu. Etre dans la peau d’un requin en quête de vengeance est très jouissif. De plus, l’ajout d’une voix off commentant nos moindres faits et gestes permet de s’attacher à notre personnage. Ce narrateur sert également le gameplay car il prévient de l’arrivée de chasseurs. D’un point de vue visuel, le jeu tient la route et les zones traversées disposent chacune de leur identité. On peut se retrouver dans un marais et quelques instant plus tard en plein océan.

Mais malheureusement, il n’est pas sans défaut

Il y a toujours un mais. Le plus gros défaut du jeu est son côté répétitif. Les missions se ressemblent trop entre chaque zones avec de temps en temps quelques subtilités. Dévorer des espèces marines, tuer des humains, collecter tel objet seront votre lot quotidien jusqu’au “The End”. De plus la durée de vie est assez courtes pour l’histoire principale (compter une dizaine d’heures). Le système de verrouillage des ennemis est peu efficace. Il s’agit d’un système automatique et il impossible de cibler manuellement. C’est souvent très compliqué de nager et attaquer notre assaillant.

Recent articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici