[TEST] Tour de France 2022 (PS5) : Le maillot jaune est resté bloqué en 2020

Conclusion

Tour de France 2022 n’est au final pas très différent de Tour de France 2021 lui-même copie quasi conforme de l’édition 2020. Voilà plusieurs années maintenant que la licence n’évolue que trop peu, et il devient de plus en plus difficile de justifier la nonchalance de Cyanide Studio sur le jeu. C’est dommage, avec un peu plus d’ambition il serait possible de proposer quelque chose de plus attractif mais ce ne sera pas pour cette année. Rendez vous l’année prochaine avec qui sait, peut être une bonne surprise.

Cyanide Studio qui s’occupe de la licence Tour de France (TDF pour les intimes) depuis maintenant quelques années, propose à tous les amateurs de cette discipline de vivre l’événement comme tous les étés sur console de salon ou PC. Après une année en demi-teinte nous étions en droit d’attendre un renouveau, il est grand temps de voir ce que Tour de France 2022 propose de nouveau pour attirer le joueur.

Jeu testé sur PS5 à partir d’une version fournie par l’éditeur

Avant d’entrer dans le vif du sujet, une petite piqûre de rappel s’impose : la série Tour de France est vraiment destinée à un public particulier. Il s’agit d’un jeu qui mélange gestion et stratégie tout en proposant évidement des séquences jouables durant lesquelles la patience est de mise. Il est inutile de préciser que ceux qui s’attendent à un jeu accessible, rapide à prendre en main et arcade, peuvent passer à autre chose. Il est question ici de gérer l’intégralité des étapes, en prenant soin de vérifier la fatigue, l’énergie ou encore la gestion de son équipe. C’est un titre minutieux qui demande beaucoup de temps et de patience pour livrer tous ses secrets.

Tour de France 2022 : on prend les mêmes et on recommence ?

Le premier lancement de Tour de France 2022 est assez édifiant : on a la sensation de lancer le même jeu depuis 2018, les menus sont identiques et l’accueil est d’une froideur absolue. Il aurait par exemple été judicieux d’imposer le tutoriel au lancement d’une partie, tant ce dernier est indispensable à la compréhension des mécaniques de jeu. Ce dernier est au contraire caché et bon nombre de joueurs peuvent, hélas, passer à côté. Extrêmement éducatif et intégralement en Français, ce dernier explique toutes les subtilités du gameplay et donne de précieux conseils pour mieux appréhender ses premiers coups de pédales. Il est plus que conseillé d’aller y faire un tour pour tous les nouveaux venus dans la licence.

Nouvelle édition oblige, nous étions en droit d’attendre bons nombres de nouveautés, au final la seule réelle nouveauté du jeu s’intitule Course du moment, elle permet aux joueurs de comparer leurs résultats en ligne dans des défis classés et proposés chaque semaine. On note aussi, enfin, l’apparition des incidents de courses, où il sera possible d’activer ou non les chutes, les maladies que ce soit pour tous les coureurs ou uniquement pour l’IA.

Mais dans sa globalité cette édition 2022 diffère trop peu de la précédente qui était déjà assez avare en nouveauté vis-à-vis de l’édition 2020.

Un moteur graphique à revoir

Avec l’arrivée des consoles de nouvelle génération, il était légitime d’attendre à ce que Cyanide Studio profite de cette puissance supplémentaire pour peaufiner le rendu graphique du titre.

Hélas, il n’en est rien ! Visuellement le jeu n’a pas bougé depuis l’édition 2018 et techniquement le jeu accuse un retard colossal à tous les niveaux. Que ce soit l’éclairage, la modélisation des coureurs, des paysages ou encore de l’aliasing, tout est à revoir. C’est d’autant plus dommage qu’en France il existe de merveilleux paysages, mais rien de tout ça n’est présents dans Tour de France 2022, toutes les étapes se ressemblent et il est difficile de les différencier entres elles. D’autant plus que Cyanide Studio ne propose qu’un seul et unique modèle 3D pour les coureurs, le Tour de France s’apparente plus à une bataille de clone qu’autre chose, c’est vraiment dommage.

Cependant l’ambiance qui se dégage du jeu est réussie, les commentaires Français sont rares mais pertinents, les encouragements du public se font aussi entendre et là aussi c’est réussi.

Mais le gameplay dans tout ça ?

En dehors de son aspect technique, Tour de France 2022 reste ce qu’il est, un jeu agréable à jouer, plaisant à suivre et à la difficulté malléable pour convenir à tout type de joueurs. Les sensations en vue interne sont très bonnes, et globalement l’impression de vivre virtuellement le Tour de France est présent. Reste qu’il faut faire de grosses concessions sur le rendu visuel pour parvenir à prendre du plaisir.

Petit bémol cependant, les version Playstation 4 et 5 du jeu sont identiques, que ce soit visuellement ou encore au niveau des temps de chargement, et l’absence de prise en charge de la DualSense de Sony ne fait que conforter cette sensation. Comment expliquer alors que le jeu coûte 10 euros de plus dans sa version Playstation 5 ? Il n’y a aucune justification sur cette hausse de prix, aussi nous conseillons vivement l’achat de l’opus PlayStation 4.

Mais en dépit de sa réalisation datée, Tour de France 2022 reste agréable à jouer, on se prend comme les années précédentes, au jeu, en gérant notre équipe, en prodiguant des conseils à nos équipier via l’oreillette. À savoir qu’il est tout à fait possible, comme toujours, de changer de coureur à la volée au cours d’une étape. La gestion de l’énergie et de la fatigue reste d’une importance capitale et il faut avouer qu’on prend un certain plaisir à parcourir les différentes étapes et à se battre pour sa position lors du sprint final.

Pour quel type de joueur ?

Inutile de tourner en fin de peloton plus longtemps, Tour de France 2022 s’adresse définitivement aux amateurs de la discipline, les autres risquent de s’y perdre, voire de s’y ennuyer. Cependant bien que la patience des fans soit à saluer, il faut aussi comprendre que l’agacement commence à s’installer. Voilà maintenant quatre années que le jeu n’évolue plus et il est grand temps que Cyanide studio se remette en question pour redorer le blason de la licence.

Rudy

Recent articles

Marko
Maître des lieux. S'il y a des bugs, c'est de ma faute !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici