[TEST] Back 4 Blood : A Star is Born (PS5)

Conclusion

Back 4 Blood est l’excellante surprise de cette rentrée, après un Evole sympathique mais qui n’arrivait pas à la cheville du 1er Left For Dead, et qui a fermé en même pas 4 ans, Turtle Rock Studios réalise avec B4B le véritable Left For Dead 3 que Valve nous refuse depuis 2009. Si vous cherchez un FPS beau, fluide, graphiquement très beau, avec un gameplay très solide et aussi amusant que seul ou en ligne Back 4 Blood est fait pour vous. Mais faites attention si jamais vous voulez vous faire le jeu en solo, si vous n’êtes pas abonné au PSN, et au Xbox Live, il vous sera impossible de lancer le jeu, chose dommage mais que Warner Bros Interactive précise bien sur la boîte du jeu.

Il y a 14 ans sortait le 1er épisode de Left 4 Dead, FPS horrifique dans lequel une équipe de 4 joueurs maximum devait collaborer pour survivre et casser du zombie, qui n’avait qu’une envie vous bouffer. Depuis le jeu est devenu plus que culte, ayant même une suite qui améliorera le concept. Et parmi la multitude de jeux surfant sur le même concept, Back 4 Blood est celui qui semblait être le digne successeur de la série de Valve et pour cause, le titre de Warner Bros Interactive est développé par le studio qui est à l’origine de Left 4 Dead, Turtle Rock Studios.

Jeu testé sur PS5 à partir d’une version fournie par l’éditeur

Un scénario vraiment ?

Le scénario de de Back For Blood ne brille pas par son originalité mais il a le mérité de vous mettre directement dans l’ambiance Post-apocalyptique zombi.
Dans le monde du jeu un parasite appelé « le ver du diable » (sous-entendu d’origine extraterrestre) infecte la majeure partie de l’humanité, les transformant en mutants morts-vivants vicieux appelés « Ridden ». Des poches d’humanité tentent de survivre dans le monde post-apocalyptique. Un groupe de survivants vétérans appelé les « Nettoyeurs » combat les Ridden et défend Fort Hope, une colonie fictive située à Finleyville, en Pennsylvanie, aux États-Unis, dirigée par le colonel Phillips.

Choisissez parmi les 8 nettoyeurs

A chaque début de partie ou de niveau vous aurez le choix entre 5 « nettoyeurs » ayant chacun une personnalité et des capacités différentes. Répondant aux noms de Holly, Evangelo, Hoffman, Walker, Maman, Doc, Jim ou Karlee, ces personnages haut en couleur seront très bavard tout au long du jeu et n’hésiteront pas à vous hurler dessus ou vous demandez de l’aide lors des parties, que ça soit en ligne ou solo, ce qui est une idée intéressante pour les personnes n’ayant pas de micro-casque et voulant quand même jouer en ligne. En parallèle de ce choix de protagonistes, vous allez devoir améliorer les statistiques de celui-ci grâce à la constitution d’un deck de carte.

Cartes sur table

Au fil de votre progression dans le jeu, vous obtiendrez des points d’expérience (ici appelé points de ravitaillement) qui vont vous permettre de débloquer de nouvelles cartes afin de constituer à chaque début de partie ou de niveau un deck qui vous permettra de booster les capacités de votre personnage, que ce soit au niveau de l’endurance, de la santé, des armes disponibles, de la vitesse de recharge de vos armes etc…

Bien sûr votre deck n’est pas illimité mais limité à 15 cartes, ce qui réduit grandement le champ des possibilités et vous devrez faire des choix.

A vous de voir si vous voulez un personnage plus badasse ou avec une meilleure endurance ou santé, en fonction du niveau des missions et de votre responsabilité dans l’équipe.

De plus au début de chaque vous aurez le choix entre des cartes dites de « corruption » qui agiront directement sur le groupe ou sur la partie, par exemple l’ajout d’objectif précis pour finir le niveau, de brouillard pour rendre le niveau beaucoup plus difficile, de devoir tuer un boss, ou de horde de zombies plus agressive et compliquer à repousser.

Et surtout il ne faut oublier que vous n’êtes pas le seul à choisir vos cartes en multijoueur, mais tout le monde ce qui rend les missions différentes à chaque partie et ce qui rajouter une « replay value » hyper intéressante.

Un Gameplay classique mais d’une solidité sans faille

Back 4 Blood est un FPS, et comme tout bon FPS vous allez bénéficier d’un arsenal plus que conséquent, autant en début de partie que dans les nombreuses caisses que vous allez retrouver tout au long des niveaux.

A vous les armes de corps à corps comme les machettes, particulièrement jouissive que vous vous retrouvez fasse à une nué d’ennemi, batte cloutée ou hache, aux armes de poing, aux classiques mitraillettes, fusils de chasse, SMG, fusils de précision ou le sacro-saint fusil à pompe afin de pouvoir massacrer du zombi en toute quiétude et plaisir.

Chaque arme peut recevoir divers accessoires de rareté plus ou moins importante pour améliorer leurs statistiques. Mais petite subtilité chaque arme à ses propres accessoires et si vous « achetez » un silencieux de Colt, il ne pourra pas être transféré sur une autre arme.

Donc faites attention avant de dépenser tout votre cuivre durement gagné pendant les niveaux en achetant tout et n’importe quoi.

Au niveau du feeling des armes, il est bon sans être transcendant vous verrez la différence entre un magnum et un fusil à pompe mais pas entre le fusil à pompe et le fusil de chasse par exemple.

Prepare to Die

B4B est dur, et ce dès les 1ers  niveaux, la mort viendra des Hockers, Retchs ou Bruisers mais aussi du manque  de vigilance face aux pièges disséminés sur votre chemin. 

Une mauvaise décision et vous activerez les alarmes de voitures, de portes ou énerver les corbeaux qui avertiront une nué de zombies et qui se jetteront sur vous. Si une nué est gérable, l’accumulation des vagues d’ennemis peut rapidement devenir insurmontable, même en mode facile.

Préparez-vous à mourir souvent, notamment lors des moments calmes en pensant que vous avez éradiqué toute la nué, en effet les zombies ne sont jamais totalement éradiqués et il faut se dire qu’ucun endroit n’est sûr.

Qu’il est beau

J’ai joué à Back 4 Blood sur PS5, et quelle claque visuelle je me suis pris, le jeu est beau fluide et même si vous vous retrouvez face à une horde de dizaine et dizaine de zombis, et surtout la mise en scène et le travail apporté sur l’ambiance visuelle rendent le tout ultra immersif et donne envie de retourner sur le jeu juste pour être en immersion dans une apocalypse zombi, chose parfaite en cette période prés Halloween. Et le titre tourne en 4K/60 FPS sans souci sur console PS5. 

Yannick

Recent articles

Marko
Marko
Maître des lieux. Développeur le joueur, joueur la nuit, mais surtout expert en bons plans

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Back 4 Blood est l’excellante surprise de cette rentrée, après un Evole sympathique mais qui n’arrivait pas à la cheville du 1er Left For Dead, et qui a fermé en même pas 4 ans, Turtle Rock Studios réalise avec B4B le véritable Left For Dead 3 que Valve nous refuse depuis 2009. Si vous cherchez un FPS beau, fluide, graphiquement très beau, avec un gameplay très solide et aussi amusant que seul ou en ligne Back 4 Blood est fait pour vous. Mais faites attention si jamais vous voulez vous faire le jeu en solo, si vous n’êtes pas abonné au PSN, et au Xbox Live, il vous sera impossible de lancer le jeu, chose dommage mais que Warner Bros Interactive précise bien sur la boîte du jeu.[TEST] Back 4 Blood : A Star is Born (PS5)